Le site pour les passionnés de train et de modélisme

Fiche conseil n°4 - Comment faire ? Les saules têtards avec les produits Joefix

(Extrait du Loco Revue N°773 décembre 2011)

 

Au Mondial de juin 2011, nous découvrions les très beaux produits de décor Joefix. Cette gamme étant maintenant distribuée par LR Modélisme, Aurélien Prévot revient plus en détail sur un kit intéressant : le saule têtard.

 

Principales fournitures nécessaires:

  • Kits de saules têtards Joefix (en vente auprès de la boutique LR Modélisme, réf. JF18087 pour le H0. Existent aussi en N : réf. : JF180160)
  • Feuilles (Sylvia - sylviasdd.com ou Joefix, coloris au choix)
  • Colle cyanoacrylate
  • Apprêt/Primer noir ou gris foncé (par ex. en aérosol Modelmates)
  • Peinture acrylique : brun foncé (par ex. Prince August)
  • Terres à décor : ombre calcinée, ombre naturelle (par ex. ABE)

 

1.

 

Un beau saule têtard attire immédiatement le regard. Pour la forme des branches, je me suis largement inspiré de photos d’arbres réels que l’on trouve aisément sur internet. Différentes formes existent, j’ai trouvé la boule fort seyante...

 

2.

 

Le contenu de la boîte, telle qu’elle est vendue pas Joefix: des branches de zeeschuim et des troncs en résine. Il est nécessaire d’acquérir en plus des feuilles à coller sur la structure en zeeschuim.

 

3.

 

La première opération est de dégrapper les troncs. Pour cela, j’ai utilisé à la fois une pince coupante et un cutter. Le plus délicat est de retirer les morceaux de résine entre les racines à la base du tronc. Attention, la résine est fragile! En cas de casse, rassurez-vous, une goutte de colle cyanoacrylate permet de réparer.

 

4.

 

À l’aide d’une mini-perceuse à piles (pour avoir une vitesse de rotation réduite), j’ai ensuite ouvert tous les trous du tronc (avec un forêt d’un millimètre). Il s’agit de pouvoir insérer facilement les branches de zeeschuim.

 

5.

 

Les troncs en résine sont ensuite soigneusement dégraissés à l’aide de lessive Saint-Marc. Puis, ils reçoivent une couche de peinture d’apprêt (par ex. Modelmates noir, en aérosol vendu par LR Modélisme). L’intérêt de prendre un apprêt noir est de faciliter les opérations ultérieures de peinture: les zones qui ne seraient pas bien couvertes ensuite resteront noires et seront donc ombrées. De plus, il ne sera pas nécessaire de mettre trop de peinture brune pour couvrir la résine, la teinte noire de l’apprêt donnant de la profondeur.

 

6.

 

Je vous conseille de coller le tronc avec du ruban adhésif double-face sur un morceau de carton pour toutes les opérations à venir: le travail s’en trouve bien facilité. La première chose à faire est de peindre le tronc afin qu’il prenne la couleur de l’écorce. Pour cela, le mieux est d’utiliser plusieurs tons de brun (ici de la peinture acrylique) que l'on marie directement sur le tronc.

 

7.

 

Alors que la peinture est encore humide, j’ai brossé le tronc avec de la terre à décor ombre calcinée pour plus de réalisme.

 

8.

 

Après séchage complet de la peinture, des branches de zeeschuim sont mises en place à la colle cyanoacrylate. Pour la taille des brancheset donclaformegénéraledel’arbre,le mieux est de regarder des arbres réels, soit lors de randonnées dans la campagne, soit sur internet... J’ai choisi de représenter un saule formant une boule, mais bien d’autres formes existent! En fonction de l’endroit où vous souhaitez fixer votre arbre, vous pouvez également varier la forme afin que l’arbre occupe pleinement son espace. Les branches principales sont peintes en brun.

 

9.

 

Il ne reste plus qu’à floquer l’arbre. Vous pouvez soit tremper le ramage dans de la colle à bois diluée à l’eau, soit vaporiser de la colle en aérosol (fixation forte). Pour floquer, posez l’arbre comme il sera sur le réseau, c’est-à-dire appuyé sur ses racines, puis saupoudrez-le de feuilles par le haut: votre arbre n’en sera que plus réaliste. Une fois cette opération achevée, pas- sez un voile de laque pour cheveux et laissez la colle sécher quelques heures. Vous pouvez enfin planter l’arbre à son emplacement définitif, par exemple en ornement le long de l’avenue de la gare, ou sur les berges d’une rivière!